-10% sur la Vitamince C liposomale avec le code " ALTRIENT "

Antioxydants et prévention du photo-vieillissement

antiox

 

Antioxydants et prévention du photo-vieillissement 

 

 

Nous avons besoin du soleil pour vivre, sans lui, pas de synthèse de la vitamine D, sans oublier son puissant effet anti-dépresseur. Sans compter que bronzé, on se sent tellement plus séduisant. Mais le soleil peut être dangereux et il faut savoir s'en protéger. C'est même indispensable !

Pour protéger votre peau des rayons UV du soleil, l’alimentation et certains compléments alimentaires antioxydants de Santé Bio peuvent vous aider à maintenir une peau en bonne santé et sans dommages.

 

 

De quoi est constituée notre peau ?

 

Notre peau constitue une barrière contre les effets délétères des UV et des molécules chimiques exogènes. Sa structure est complexe. Elle comprend, avec ses annexes, tous les tissus histologiques, sauf les tissus osseux et cartilagineux. Elle se subdivise en 4 régions superposées qui sont de la superficie vers la profondeur l’épiderme, la jonction dermo-épidermique, le derme et l’hypoderme1.

L’épiderme à la superficie est un épithélium non vascularisé. La jonction démo-épidermique comme son nom l’indique sépare l’épiderme du derme. La complexité de sa structure et son importance fonctionnelle en font une zone à part entière. Le derme se poursuit en profondeur par l’hypoderme sans limite franche. Tous les deux sont des tissus conjonctifs richement vascularisés suivant une systématisation très précise. Les annexes de la peau qui sont d’origine épidermique, sont situées dans le derme et l’hypoderme1.

 

 

Le vieillissement cutanée

 

Biologiquement, le vieillissement de la peau se fait en deux mécanismes: d'abord, la sénilité, qui progresse au fil des années et provient de processus internes naturels de perte de collagène, la déshydratation et la désintégration d'un réseau de fibre flexible, qui conduisent tous ensemble pour l'effondrement chronique et l'atrophie du derme. Le second est le processus de vieillissement, qui provient de l'exposition environnementale. L'agent de l'environnement le plus répandu est l'ultraviolet (UV) qui provoque le photo-vieillissement 2.

L'espèce réactive de l'oxygène (ROS) est produite excessivement lors d'une exposition aux UV qui peut entrainer d'importants dommages dans les structures cellulaires et notamment, au niveau des membranes biologiques, des lipides, des protéines et des acides nucléiques3 ; on parle alors de stress oxydatif.

ROS altère les systèmes de défense antioxydants enzymatiques et non enzymatiques dans les organes du corps entier ainsi que dans la peau. En outre , ROS peut affecter la croissance, le développement et le vieillissement des cellules de la peau , et provoquer la dissociation du tissu2.

 

 

Le photo-vieillissement

 

Le photo-vieillissement se définit comme étant le vieillissement provoqué par une exposition chronique au rayonnement solaire. Les altérations induites principalement par les UV s’ajoutent aux signes du vieillissement intrinsèque. Le photo-vieillissement cause des taches pigmentées sur la peau, des rides,  Dysplasies, néoplasies épithéliales, il rend aussi la peau rugueuse, écaillée  avec formation de microfissures et provoque le cancer de la peau (mélanome).

 

 

Les radicaux libres

 

L’oxygène est indispensable aux processus vitaux et notamment à la respiration cellulaire. Toutefois, le métabolisme de l’oxygène peut générer des éléments réactifs appelés radicaux libres, notamment l’ion superoxyde (O2–) et l’ion hydroxyle (OH–). Ces composés chimiquement instables sont porteurs d’électrons libres qui réagissent avec d’autres molécules, les déstabilisant à leur tour, et induisent ainsi une réaction en chaîne.

Les radicaux libres provoquent notamment des dommages sur l’ADN, les protéines cellulaires essentielles et les lipides membranaires, pouvant aller jusqu’à la mort cellulaire.

Dans les conditions dites « physiologiques », il y a équilibre entre la production de radicaux libres et les mécanismes endogènes de défenses antioxydantes. Ces mécanismes impliquent principalement des enzymes spécifiques, ainsi que des molécules antiradicalaires, qui piégent les radicaux libres (vitamines antioxydantes C, E), thiols et ß-carotène4.

Cependant, certaines conditions s’accompagnent d’une production accrue de dérivés instables d’oxygène : métabolisme des sucres au cours de l’effort physique, métabolisme des graisses, réponse immunitaire notamment vis-à-vis des infections microbiennes, exposition à des rayonnements, pollution, tabagisme.. Par ailleurs, des études épidémiologiques indiquent que les niveaux de défenses antioxydantes diminuent avec l’âge. Lorsque les systèmes de défenses antioxydantes sont dépassés, il en résulte un stress oxydatif (excès de radicaux libres) qui, à long terme, peut contribuer au développement de processus inflammatoires.

 

 

Protéger votre peau naturellement avec des antioxydants !

 

Les vitamines

 

La vitamine C

 

La vitamine C, également appelée  Acide Ascorbique,  ne peut pas être synthétisée par notre corps mais elle est apportée dans notre alimentation quotidienne.

La vitamine C est nécessaire pour la croissance et la réparation des tissus dans toutes les parties de notre corps pour les raisons suivants :

- Elle est considérée comme un excellent agent de dépigmentation et  inhibe la synthèse de la mélanine (pigments de la peau)

- Dans l'organisme, la vitamine C intervient comme un cofacteur à la synthèse de collagène, une protéine importante qu’on trouve dans la peau, le cartilage, les tendons, les ligaments et les vaisseaux sanguins.

- En raison de ses effets bénéfiques sur la peau, l'acide ascorbique  est devenu un ingrédient naturel populaire dans les produits cosmétiques de soins de la peau.

Il existe plusieurs études avec contrôles montrant que la vitamine C augmente la durée et la qualité de vie chez les patients cancéreux5.

Les Allégations autorisées sur la vitamine C sont:

 - « La vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer la fonction normale de la peau »

- « La vitamine C contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif »

 

 

La vitamine E

 

La vitamine E est un antioxydant qui assure aussi la protection des membranes cellulaires contre les radicaux libres et l’oxydation des lipides, elle maintient la santé du système immunitaire et elle protège contre l’hémolyse des globules rouges et la formation des caillots sanguins en protégeant la destruction des membranes des plaquettes sanguines.

Des études in vitro ont montré que l’association de vitamine E et C est plus efficace dans le processus de piégeage des espèces des radicaux libres (ROS) que la vitamine E seule6.

 Des études ont également montré que la supplémentation de l’alpha-tocophérol avec d’autres antioxydants et des micronutriments tell que la sélénium, chez 39 sujets pendant 12 semaines aurait des effet de diminuer de manière significative la rudesse de la peau par apport au groupe placebo.

La vitamine E diminue la progression du cancer de la peau (mélanome) induit par exposition aux rayons UV en favorisant l’apoptose des cellules cancéreuses7.

La vitamine E dispose de l'allégation suivante: « La vitamine E contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif ».

 

 

Les plantes

 

La Grenade (Punica granatum)

 

La grenade est le fruit du grenadier. Elle apporte une quantité intéressante en vitamine C, en vitamines B (B5 et B6) et en cuivre.

Parmi une quarantaine de fruits (dont les fraises, les framboises, les bleuets et le cassis), la grenade se retrouve en tête de liste quant à son contenu en antioxydants8. Les principaux antioxydants retrouvés dans la grenade sont les flavonoïdes (particulièrement les anthocyanines), les tannins et l’acide ellagique9 qui luttent contre le vieillissement cellulaire. Les anthocyanines donnent à la grenade sa couleur rouge. Les tannins confèrent un goût amer au jus de grenade et aux membranes blanches qui entourent les graines.

L’activité des antioxydants de la grenade et de son jus serait supérieure à celle du thé vert et du vin rouge. Leur effet protecteur serait également plus puissant que celui d’autres boissons riches en composés phénoliques, comme le jus de bleuet et de raisin, ou le vin rouge10,11.

 Les antioxydants de la grenade pourraient également participer aux effets bénéfiques observés sur le cancer notamment celui de la prostate et de la peau12.

 

 

Le Ginkgo (Ginkgo biloba)

 

Le ginkgo ou l'abricotier d'argent est l'un des plus anciens arbres connue, puisqu'il serait apparuil y a plus de 270 millions d'années. Cet arbre existait déjà une quarantaine de millions d'années avant l'apparition des dinosaures.

Les feuilles du ginkgo contiennent une variété de substances, dont des flavonoïdes, des terpènes, des lactones sesquiterpènes, des ginkgolides et des bilobalides13.

Le rôle des extraits ginkgo biloba dans la lutte contre la photo vieillissement a été bien démontré dans de nombreuses études scientifiques:

-  Une étude a montré que l’extrait de ginkgo biloba aurait un effet piégeur sur les radicaux libres. Elle a été démontrée également dans d’autres études sur plusieurs espèces réactives de l’oxygènes (les radicaux hydroxyl, superoxide et peroxyl)14.

-  Il a été montré que l’extrait de ginkgo biloba,  empêche la formation des radicaux libres au niveau cutané et protège la peau contre les ultraviolets de type A et B. Il stimule aussi la prolifération des fibroblastes cutanés humains. Par ailleurs, au niveau des fibres de collagène et les protéoglycanes l’extrait de ginkgo biloba répare la désorganisation et la rupture des fibrilles de collagène induite par les radicaux libres 15,16.

L’allégation autorisée pour cette plante est « aide à protéger contre le stress oxydatif et/ ou protège contre la formation des radicaux libres ».

 

 

La Canneberge  (Vaccinum macrocarpon)

 

La canneberge (baie de « cranberry ») est un concentré de vitamine C issue de la famille des myrtilles, mais aussi un fruit à haute teneur en antioxydants bien réputé pour ses effets fortifiants. Riche en fibres alimentaires, vitamines et faible en matière grasse, ce fruit est idéal pour intervenir dans la lutte de diverses maladies

La capacité antioxydante de la canneberge fait désormais l’unanimité auprès de la communauté scientifique. Après le bleuet, ce serait le fruit comportant la meilleure activité antioxydante17avec des valeurs supérieures à celles de nombreux fruits tels que la pomme, le raisin rouge, la fraise, le pamplemousse et la pêche18,19.

La cranberrie renferme différents types de flavonoïdes, de puissants antioxydants qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de diverses maladies liées au vieillissement. Les 3 principales classes de flavonoïdes des canneberges sont les anthocyanines (qui donnent la coloration rouge), les flavonols et les proanthocyanines. Ces derniers empêcheraient aussi l’adhérence des bactéries E. colicausant les infections aux parois du canal urinaire20.

En plus des flavonoïdes,  la canneberge renferme du resvératrol, un polyphénol de la classe des stilbènes. Bien que l’activité antioxydante du resvératrol dans le vin rouge soit très documentée, peu de recherches sur ce composé actif dans la canneberge ont été réalisées21 . Selon une étude, la concentration de resvératrol dans le jus de canneberge serait comparable à celle présente dans le jus de raisin22.

 

 

Le Goji  (Lycium barbarum)

 

le Goji ou baie de goji est un petit fruit rouge. Il est réputé comme un "super fruit" pour sa concentration en principes actifs antioxydants et bénéficie d'une composition nutritionnelle hors du commun qui permet de lutter contres diverses maladies. Ce fruit est d'ailleurs considéré comme un trésor national au Tibet, ou il est surnommé: la clé de la jeunesse éternelle. Ses vertus sont si nombreux, qu’elle pourrait être associée au « produit miracle ».

Le Goji contient 18 acides aminées, également 8 polysaccharides qui font partie de la famille des glucides, autrement dit des sucres complexes, véritable carburant pour l’organisme. Les polysaccharides régulent et stimulent les systèmes immunitaire et cardio-vasculaire.

Le Goji comporte 5 caroténoïdes, dont le fameux bêta-carotène, reconnu pour son action sur l’acuité visuelle et son efficacité quant à la protection de la rétine.

Le fruit est composé de 22 minéraux et oligo-éléments, tels que le phosphore, le calcium, le potassium, le fer, le cuivre, le zinc, le sélénium et le germanium ; il renferme 6 vitamines : C, B2, B3, B6, B12 et E.

Un essai clinique comparatif publié en 1994 a été mené en Chine auprès de 75 patients souffrant de cancers divers en phase avancée (cutané, rénal, colorectal, pulmonaire, etc.)23. Les résultats indiquent que l’ajout de composés purifiés du goji (polysaccharides) à un traitement classique d’immunothérapie (lymphocytes LAK) a eu des effets bénéfiques.

D’autres essais faits sur des animaux ou des cellules avec des composés purifiés du goji, principalement ses polysaccharides, ont aussi donné des résultats intéressants à plusieurs chapitres, comme l’infertilité et le vieillissement24,25

 

 

Le Raisin (Vitis vinifera)

 

Le raisin est le fruit de la vigne. Riche en vitamines A, B, K et C, le raisin contient de nombreux oligo-éléments dans un équilibre parfaitement assimilable par l'organisme.

Le raisin renferme de nombreux flavonoïdes, comme la quercétine26,27, la myricetine, le kaempferol, les catéchines, les épicatéchines, les proanthocyanidines et les anthocyanines. Ces composés phénoliques sont de puissants antioxydants qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers26,27 et de diverses maladies chroniques. Certains flavonoïdes contenus dans le jus de raisin pourraient inhiber l’activité d’un enzymenécessaire à la survie de cellules cancéreuses26. De plus, des recherches in vitro ont montré que plusieurs flavonoïdes du raisin travailleraient en synergie contre les cellules cancéreuses28.

Les pépins de raisin comportent des oligo-proanthocyanidines (OPC), connus pour leur activité antioxydante 20 à 50 fois plus importante que la vitamine C.

Les OPC ont une affinité particulière avec le collagène, cette protéine qui forme l'essentiel des tissus conjonctifs de l'organisme, notamment la peau, les tendons, ligaments et cartilages, ainsi que la paroi interne des vaisseaux sanguins. Les OPC se lient au collagène et contribuent à préserver l'intégrité de la structure des tissus conjonctifs. Cela s’explique par leur activité antioxydante, mais également parce que les OPC inhibent la synthèse de certaines substances ayant pour effet de déclencher des réactions allergiques et inflammatoires29.

 

 

D'autres antioxydants

 

 

L'astaxantine

 

L'astaxanthine appartient à la grande famille des caroténoïdes dont elle possède des propriétés antioxydantes puissante. est synthétisé par plusieurs genres d'algues et de planctons.  C'est le pigment rouge qui donne leur couleur aux saumons, aux crevettes et aux flamants roses.

Camera et ces collaborateurs , ont montré dans une étude in vitro que l’astaxanthine diminue de manière significative les dommages induites par l’exposition préalable des cellules des fibroblastes aux rayons ultraviolets, et cette diminution est plus importante que celle de béta-carotène, un autre caroténoïdes tester en parallèle dans la même étude31.

Lee et ces collaborateurs, ont montré dans une étude randomisée que la supplémentassions pendant 24 semaines avec un mélange de caroténoïde, contenant principaleme du β-carotène, l'astaxanthine, la zéaxanthine et la lutéine, avait un effet photo-protecteur sur la peau32.

Une autre étude  réalisée in vitro sur des fibroblaste a observé que la supplémentation avec un mélange de bêta-carotène, la lutéine et l'astaxanthine protège contre le stress oxydatif induit par les ultraviolets de type A30.

Un apport quotidien de 4 mg d'astaxanthine correspond à l'absorption de 100 g de saumon sauvage ou de 400 g de saumon d'élevage.

 

 

Le coenzyme Q10

 

Le coenzyme Q10 est une ubiquinone naturelle présente dans le corps humain, il a un rôle fondamental dans la production de l'énergie mitochondriale (ATP) dans la chaîne respiratoire. Il est également un antioxydant, piégeant les radicaux libres et l'inhibition de la peroxydation des lipides33.

Une étude a démontré que le CoQ10 conduit à une réduction de la profondeur des rides . Il supprime également considérablement l'expression de la collagénase dans les fibroblastes dermiques humains après irradiation UVA. Ces résultats indiquent que le CoQ10 a l'efficacité à prévenir de nombreux effets néfastes du photovieillissement 35.

Le coenzyme Q10 a été signalé pour réduire la production de ROS et dommages à l'ADN déclenchés par irradiation UVA chez les kératinocytes de l'homme in vitro 36.

 L'administration orale de 60mg/j de Q10 pour huit femmes âgées de 43± 3 ans à réduit leurs rides  après 2 semaines34.

 

 

L'acide hyaluronique

 

L'acide hyaluronique est un glycosaminoglycane, non fixé à une protéine centrale et réparti largement parmi les tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux. 

L’acide hyaluronique permet aussi de réguler l’hydratation et de reconstituer les structures de la peau. Mais il diminue avec l’âge... C’est pourquoi, depuis les années 2000, il a été utilisé en médecine esthétique comme produit de comblement des rides, souvent en remplacement du collagène, car il réduit les risques d’allergie et dure plus longtemps. « Ce produit est naturellement présent dans la peau, son efficacité comme son innocuité sont certaines : il n’y a pas de phénomène allergique connu », explique Marc Slam, chef du service de chirurgie plastique de l’Hôtel-Dieu, à Paris. Les spécialistes insistent cependant sur la nécessité́ de s’assurer de la qualité́ des produits utilisés36.

 

 

Références

 

Rédigé par Amina Hammouche diplomée en Ingénierie Nutraceutique à l'Université de Rennes.

1. Crickx B. Structure de la peau. Ann Dermatol Venereol. 2005;132:8S5-48

2. Hosseini S et Mostafavi S A. UV Irradiations, Micronutrient Supplementation, and Cutaneous Health: Overview. Nutrition and Health. 2013.

3.Poli G., Leonarduzzi G., Biasi F et Chiarpotto E. Oxidative stress and cell signalling. Curr Med Chem.2004; 11:1163-1182.

4.Vouldoukis I., Conti M., Krauss P., et al. Supplementation with gliadin-combined plant superoxide dismutase extract promotes antioxidant defences and protects against oxidative stress. Phytother Res.2004.18 (12): 957-62.

5.  A. Murata, F. Morishige et H. Yamaguchi, « Prolongation of survival times of terminal cancer patients by administration of large doses of ascorbate », Int. J. Vitam. Nutr. Res. Suppl.vol. 23,‎ p. 103-13

6. Adhikari I., Mallaya H et Nesaretnam K. Cellular protection cells by natural antioxidants in cultured hupman skin cell. In Focus on vitamine E research.Ed Mathew Braunstein. 2006,1-1

7. Cosgrove MC., Franco OH., Granger SP., Murray PG et Mayes AE. Dietary nutrient intakes and Skin-aging appearance among middle-aged women. Am J Clin Nutr. 2007;86:1225–31.

8. C. Bachhuber, Aegean interest on the Uluburun ship. American Journal of Archaeology 110/3, 2006, 345-363; Cheryl Haldane, Direct evidence for organic cargoes in the Late Bronze Age. World Archaeology 24/3, 1993, 335

9. R. Neef, Planten. Opgravingen te Deir Alla in de Jordaanvallei. Leiden, Rijksmuseum van Oudheden 1989, 30-37

10. Trolox equivalent antioxidant capacity

11. Gina Borges, William Mullen and Alan Crozier, « Comparison of the polyphenolic composition and antioxidant activity of European commercial fruit juices », Food & Function,vol. 1,‎ 2010

12. Esmaillzadeh A et al.: Cholesterol-lowering effect of concentrated pomegranate juice consumption in type II diabetic patients with hyperlipidemia. Int J Vitam Nutr Res (2006) 76:147–151. PMID 17048194

13. Kaur P., Chaudhary A., Singh R.D., Gopichand, Prasad R., Singh B. 2012. Spatial and temporal variation of secondary metabolite profiles in Ginkgo biloba leaves. Chemistry & Biodiversity 9(2):409-417.

14. Lee SL., Wang WW., Lanzillo J., et al. Superoxide scavenging effect of Ginkgo biloba extract on serotonin-induced mitogenesis. Biochem Pharmacol.1998, 56,527-33.

15. Ozkur MK. The effects of EGb 761 on lipid peroxide levels and superoxide dismutase activity in sunburn, Photoderm Photoimmuno Photomed, 2002, 18(3): 117-20.

16. Rimbach G., et al. Induction of glutathione synthesis in human keratinocytes by Ginkgo biloba extract (EGb761), Biofactor. 2001, 15(1): 39-5.

17. Wu X, Beecher GR, et alLipophilic and hydrophilic antioxidant capacities of common foods in the United StatesJ Agric Food Chem. 2004;52:4026-4037.

18. Sun J, Chu YF, et alAntioxidant and antiproliferative activities of common fruitsJ Agric Food Chem. 2002;50:7449-7454.

19. Leahy M, Roderick R, Brilliant K. The Cranberry-Promising Health Benefits, Old and New. Nutrition Today. 2001; 36:254-265.

20. Raz R, Chazan B, Dan M. Cranberry juice and urinary tract infectionClin Infect Dis. 2004;38:1413-1419.

21. Pappas E, Schaich KM. Phytochemicals of cranberries and cranberry products: characterization, potential health effects, and processing stabilityCrit Rev Food Sci Nutr. 2009 Oct;49(9):741-81.

22. Wang Y, Catana F, et alAn LC-MS method for analyzing total resveratrol in grape juice, cranberry juice, and in wineJ Agric Food Chem. 2002;50:431-5.

23. Cao GW, Yang WG, Du P. [Observation of the effects of LAK/IL-2 therapy combining with Lycium barbarum polysaccharides in the treatment of 75 cancer patientsZhonghua Zhong Liu Za Zhi. 1994 Nov;16(6):42831.

24. Luo Q, Li Z, et alLycium barbarum polysaccharides: Protective effects against heat-induced damage of rat testes and H2O2-induced DNA damage in mouse testicular cells and beneficial effect on sexual behavior and reproductive function of hemicastrated ratsLife Sci. 2006 Jul 10;79(7):613-21.

25. Chang RC, So KF. Use of anti-aging herbal medicine, Lycium barbarum, against aging-associated diseases. What do we know so farCell Mol Neurobiol. 2008 Aug;28(5):643-52.

26. Chen D, Daniel KG, et alDietary flavonoids as proteasome inhibitors and apoptosis inducers in human leukemia cells. Biochem Pharmacol. 2005;69:1421-1432.

27. Tamura H, Matsui M. 
Inhibitory effects of green tea and grape juice on the phenol sulfotransferase activity of mouse intestines and human colon carcinoma cell line, Caco-2. Biol Pharm Bull. 2000;23:695-699.

28. Jo JY, Gonzalez dM, Lila MA. Effects of grape cell culture extracts on human topoisomerase II catalytic activity and characterization of active fractionsJ Agric Food Chem. 2005;53:2489-2498.

29.http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=oligo_proanthocyanidines_ps

30. O’Connor I et O’Brien N. Modulation of UVA light-induced oxidative stress by beta-carotene, lutein and astaxanthin in cultured fibroblasts. J. Dermatol. 1998.Sci. 16, 226–230.

31. Camera E., Mastrofrancesco A., Fabbri C., Daubrawa F., Helmut M P Sies et Stahl W. Astaxanthin, canthaxanthin and b-carotene differentlyaffect UVA-induced oxidative damage and expression of oxidative stress-responsive enzymes.20 Experimental Dermatology.2008, 18, 222–23108.

32. Lee J., Jiang S., Levine N et Watson RR.carotenoid supplementation reduces erythema in human skin after simulated solar radiation exposure. Proceedings of Society for Experimental Biology and Medicine. 2000, 223, 170–174.

33. Ahmadvand Hassan., Tavafi Majid et Khosrowbeygi Ali. Amelioration of altered antioxidant enzymes activity and glomerulosclerosis by coenzyme Q10 in alloxan-induced diabetic rats. Journal of Diabetes and Its Complications .2012. 26.476–482

34. Ashida Y., Nakashima M., Kuwazuru S., et al. Effect of CoQ 10 as a supplement on wrinkle reduction. Food Style. 2004;21:52–4.

35. Hoppe U., Bergemanna J., Diembecka W., Ennen J., Gohlaa S., Harris I ., Jacob Kielholz J., Mei W., Pollet D., Schachtschabel D., Sauermanna G., Schreiner W., Stäb F et Steckel F. Coenzyme Q10, a cutaneous antioxidant and energizer. BioFactors 9. 1999; 371–378.

36. Inui M., Ooe M., Fujii K., Matsunaka H., Yoshida M et Ichihashi MMechanisms of inhibitory effects of CoQ10 on UVB-induced wrinkle formation in vitro and in vivo. BioFactors 32 .2008 ; 237–243.

36. Smith KC, « Reversible vs. nonreversible fillers in facial aesthetics: concerns and considerations », Dermatol Online J, vol. 14, no 8,‎ 2008 aug, p. 3.

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=canneberge_nu

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=raisin_nu

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_hyaluronique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Baie_de_goji

 
vitamine-c

 

 

 

 

La vitamine C d'une contenance de 90 gélules est au prix de 9.99€.

468-astaxanthine

 

 

 

 

L'astaxanthine couplée avec la vitamine C d'une contenance de 90 gélules est au prix de 26.95€.

chitosan-vitamine-c

 

 

 

Le chitosan liposan ultra couplé avec la vitamine C d'une contenance de 90 gélules est au prix de 12.95€.

citrus-bio-flavonoide-zinc-vitamine-c

 

 

 

 

Le citrus bioflavanoïdes couplé avec le zinc et la vitamine C d'une contenance de 90 gélules est au prix de 14.95€.

grenade

 

 

L'extrait de grenade d'une contenance de 90 gélules est au prix de 19.96€.

jus-de-grenade-en-poudre-bio (1)

 

 

Le jus de grenade biologique lyophilisé d'une contenance de 150 g est au prix de 16.96€.

acide-hyaluronique-extrait-de-grenade

 

 

 

L'acide hyaluronique couplée avec l'extrait de grenade d'une contenance de 60 gélules est au prix de 29.95€.

ginkgo-biloba

 

 

 

 

Le ginkgo biloba d'une contenance de 90 gélules est au prix de 19.95€.

ginkgo-biloba

 

 

 

 

Le ginkgo biloba d'une contenance de 960 gélules est au prix de 14.95€.

ginseng-ginkgo

 

 

 

Le ginseng couplé au ginkgo d'une contenance de 60 gélules est au prix de 17.96€.

canneberge

 

 

 

 

 

Le concentré de canneberge d'une contenance de 90 gélules est au prix de 12.95€.

cranberries-canneberge-bio

 

 

 

Les baies de cranberries séchées biologiques, ou canneberge, d'une contenance de 1 kg sont au prix de 29.96€.

cranberries-canneberge-bio

 

 

 

Les baies de cranberries séchées biologiques, ou canneberge, d'une contenance de 500 g sont au prix de 16.96€.

cranberries-canneberge-bio

 

 

 

Les baies de cranberries séchées biologiques, ou canneberge, d'une contenance de 250 g sont au prix de 9.96€.

cranberries-canneberge

 

 

 

Les baies de cranberries séchées, ou canneberge, d'une contenance de 1 kg sont au prix de 13.96€.

cranberries-canneberge

 

 

 

Les baies de cranberries séchées, ou canneberge, d'une contenance de 500 g sont au prix de 7.96€.

cranberries-canneberge

 

 

 

Les baies de cranberries séchées, ou canneberge, d'une contenance de 250 g sont au prix de 4.96€.

extrait-de-goji

 

 

 

 

L'extrait de goji d'une contenance de 90 comprimés est au prix de 24.98€.

bio-goji-mini

 

 

 

 

Les baies de goji biologiques séchées au soleil d'une contenance de 1 kg sont au prix de 49.96€.

bio-goji-mini

 

 

 

 

Les baies de goji biologiques séchées au soleil d'une contenance de 500 g sont au prix de 27.96€.

bio-goji-mini

 

 

 

 

Les baies de goji biologiques séchées au soleil d'une contenance de 250 g sont au prix de 15.96€.

bio-goji-mini

 

 

 

 

Les baies de goji prémium séchées au soleil d'une contenance de 1 kg sont au prix de 29.95€.

bio-goji-mini

 

 

 

 

Les baies de goji prémium séchées au soleil d'une contenance de 500 g sont au prix de 16.95€.

187-pepins-de-raisin-opc

 

 

 

 

L'OPC de pépins de raisin (extrait) d'une contenance de 150 gélules est au prix de 25.95€.

187-pepins-de-raisin-opc

 

 

 

 

L'OPC de pépins de raisin (extrait) d'une contenance de 90 gélules est au prix de 18.95€.

opc-resveratrol-camu-camu

 

 

 

L'OPC couplé au révastrol et au camu camu d'une contenance de 60 gélules est au prix de 29.95€.

vin-rouge

 

 

 

 

L'extrait de vin rouge d'une contenance de 90 gélules est au prix de 19.95€.

coenzyme-q10

 

 

 

 

La coenzyme Q10 d'une contenance de 90 gélules est au prix de 21.95€.

coenzyme-q10-camu-camu

 

 

 

 

La coenzyme Q10 couplé avec le camu camu d'une contenance de 60 gélules est au prix de 23.96€.

433-hyaluronique-collagene

 

 

 

 

L'acide hyaluronique couplée au collagène d'une contenance de 60 gélules est au prix de 29.90€.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
rea-secure Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
rea-livraison Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
rea-assistance Service client
Contactez-nous via notre formulaire
rea-satisfait Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,